Image

Image

Bienvenue

Sous le feuillage est un blog spécialisé en littérature de jeunesse né en avril 2008. Pour vous parler de mes coups de coeur, partager ma passion pour cette littérature si vivante et productive. Un blog à l'image de ma passion pour la littérature de jeunesse : simple, engagé, enthousiaste.
Pour découvrir, rêver, vibrer, s'évader et s'amuser...
Depuis 2014, en tant que maman, je vous parle de mes découvertes en matière de jeux, jouets, activités et loisirs créatifs que je partage avec mon fils.

Merci à vous et bonne visite...

Lecture VO en cours

Lecture VO en cours

Coup de coeur

Coup de coeur

Lecture en cours

Lecture en cours

ADN Vampire - Tome 1 - Carmine

1
Elodie Loch-Béatrix

Le gâteau sur la cerise
Collection Be(t)weens
Juin 2017
375 pages
16,50 euros

Roman ados dès 12 ans
Thèmes : Fantastique, Vampire, Thriller

Quatrième de couverture :  Carmine n'est pas une adolescente comme les autres, elle est une V1. Après un incident à New-York, sa famille s'installe à Inverness, en Ecosse, et Carmine entre au prestigieux Saint Andrew College où elle compte bien s'amuser avec ses nouveaux pouvoirs et défier l'autorité de ses parents pro-humains. Elle va cependant devoir apprendre à cerner ses propres limites : est-elle prête à blesser ses amis humains ? Se laissera-t-elle entraîner par Arthur, lui aussi un V1 ? Comment gérer pulsions amoureuses et soif de sang ? Sa curiosité et son goût des polars vont aussi l'engager dans une enquête dangereuse qui pourrait bien réveiller des démons du passé.

Une nouvelle maison d'édition, une nouvelle collection de romans pour adolescents, une couverture hyper accrocheuse, et un carnet détachable signés Lilidoll... ce roman m'a intrigué dès sa sortie et bien que le prix m'a fait tiquer pour un roman de ce format (un format ni poche, ni grand format, un format intermédiaire de 18x14cm), j'ai voulu voir ce que cela donnait. Des histoires de vampires, j'en ai soupé, aussi mon avis ne sera peut-être pas hyper enthousiaste malgré des points positifs à cette lecture. Mon bémol sera que l'intrigue bien amenée, n'est pas originale en soi, il y a de nombreux éléments qui rappellent ce qui a été déjà fait (du Twilight, du True Blodd avec la version du sang synthétique et des lois régissant les vampires pro-hums...) et à mon sens c'est un défi de se renouveler avec un récit vampirique.

Les V1 sont la première génération d'enfants vampires créée scientifiquement et non par transformation. Carmine fait partie des V1 et elle doit apprendre à maîtriser ses pouvoirs et sa soif de sang au fur et à mesure que les symptômes apparaissent. Originaire de New York, ses parents se sont installés à Inverness en Ecosse. C'est là que le récit commence avec un retour historique en 1746 lors de la Bataille de Culloden qui n'a fait aucun survivant. La jeune Mairi parvient à en réchapper mais elle se fait mordre par une créature sauvage... Retour de nos jours dans un récit plus contemporain où l'on suit Carmine dans son nouveau College. Elle fait rapidement connaissance avec de nouveaux amis Lila-Opaline, Gary et Peter. Peter est un V1 comme elle et va l'aider progressivement à maîtriser certains de ses pouvoirs. L'intrigue monte crescendo lorsqu'une série de meurtres commence, après l'arrivée de leur famille dans la région. Est-ce l'oeuvre d'un serial killer, d'un détraqué ou bien est-ce un vampire qui s'en prend aux humains, refusant de se plier aux règles des territoires pro-hums ?

La collection Be(t)weens souhaite mettre en avant des romans pour adolescents en proposant des héroïnes fortes et pétillantes qui puissent constituer des modèles positifs, des exemples. Pourtant Carmine n'est pas une héroïne que j'ai totalement apprécié. Je l'ai trouvé assez prétentieuse, trop capricieuse, têtue et égoïste. Elle est en plein bouleversement hormonal, en pleine puberté où apparaissent les premiers émois et les crises, en rajoutant dans son cas, les symptômes de sa condition vampirique. Elle juge très vite les gens qui l'entourent notamment ses amis, fait souvent dans la critique... Bref j'ai eu du mal avec elle, heureusement que lorsqu'on avance dans l'intrigue, elle se fait plus respectueuse et soucieuse du bien-être des autres plutôt que de ses problèmes. On retrouve ainsi des thèmes de l'adolescence, avec un peu de romance qui pour ma part, n'a pas fonctionné non plus car je sentais venir le truc.

Alors qu'est-ce qui m'a plu dans le roman ? Le personnage de Peter est drôle, pimpant, sexy, mystérieux et qui va un peu bousculer notre héroïne et la faire sortir de ses retranchements m'a beaucoup plu. L'intrigue fantastique, quant à elle est bien amenée car on oscille entre récit vampirique, confrérie inquiétante "B&F : Bones and Flesh" et thriller dont le stress et la tension montent crescendo. Donc côté intrigue, servie par une écriture fluide, efficace et vive, c'est plutôt réussi, assez surprenant et captivant dans la mesure où l'auteure rajoute des touches de folklore écossais avec les créatures des Highlands (cat sith et baobhan sith) et ça c'était cool! L'histoire s'étoffe et nous offre un récit à la fois prenant et distrayant qui nous embarque dans une riche ambiance faite d'enquête, de thriller, de paranormal. J'ai adoré l'alternance des flash-backs où l'on suit Mairi en 1746, sa transformation en vampire et comment les deux personnages féminins sont liés : Mairi et Carmine. J'ai trouvé cet aspect-là subtil et hyper intéressant, judicieusement mis en avant quand les deux se rejoignent. 

Un avis en demi-teinte donc, plus en recul que l'enthousiasme de la blogosphère, tout simplement parce qu'il n'y a rien de totalement novateur. Mais on passe un très bon moment et c'est là l'essentiel. Une lecture sympa qui m'a embarqué pour son côté thriller plus que pour le côté vampire! Néanmoins je reste toujours curieuse des futures publications du Gâteau sur la Cerise notamment en matière d'albums jeunesse.

Commentaires

  1. j'ai davantage adhéré, j'ai beaucoup aimé l'ambiance et bien évidemment le petit côté thriller vampirique :D

    RépondreSupprimer

semer sa p'tite graine!

Sous le feuillage | Design par Catherine Surr