Image

Image

Bienvenue

Sous le feuillage est un blog spécialisé en littérature de jeunesse né en avril 2008. Pour vous parler de mes coups de coeur, partager ma passion pour cette littérature si vivante et productive. Un blog à l'image de ma passion pour la littérature de jeunesse : simple, engagé, enthousiaste.
Pour découvrir, rêver, vibrer, s'évader et s'amuser...
Depuis 2014, en tant que maman, je vous parle de mes découvertes en matière de jeux, jouets, activités et loisirs créatifs que je partage avec mon fils.

Merci à vous et bonne visite...

Lecture VO en cours

Lecture VO en cours

Coup de coeur

Coup de coeur

Lecture en cours

Lecture en cours

Souvenirs de Papier - ça - Editions Philomèle

1
ça - Claire Garralon - Paru en Janvier 2014 - 
26 pages - 13,50 euros

Souvenirs de Papier - Baptistine Mesange - Jessica Lisse - Paru en Janvier 2014 - 
36 pages - 13,90 euros

 Albums Jeunesse dès 4 ans
Thèmes : Eveil, Enfance, Grandir, Apprentissage


            Quelle est cette boîte d'où s'échappent des mots, des images et des rêves ? Parce que ça, ça commence d'abord comme une boîte qu'on ouvre pour regarder dedans. A l'intérieur, des images. Un arrosoir, une feuille, une fleur, un soleil... Il y a des images puis des mots. Puis tout ça, ça rebondit, ça fait écho, ça fait penser à d'autres mots, à des sensations... comme la vie qui pétille. Et tout ça, ça m'appartient, je l'ouvre, je le referme...au gré de mes envies.

ça est un album interprétatif aux jolies couleurs printanières. Les couleurs pastelles et lumineuses sont douces et rafraîchissantes, desservant à merveille une métaphore filée autour d'une boîte qui contient images, mots, impressions, émotions et qui fait résonance à pleins d'autres choses. Et tout ça nous accompagne partout. Je dis un album interprétatif car l'enfant par son jeu de l'imagination pourra y voir tout son monde intérieur et s'interroger. Mais finalement c'est quoi ce "ça" ? On cherche au fil des pages, on réfléchit.
 

Le texte court, simple évoque la curiosité de l'enfant, son éveil, le pouvoir de transformer les mots en objets et inversement par l'imagination. Claire Garralon utilise la gouache, les crayons, les collages, les formes géométriques, autant de techniques diverses et enfantines pour mettre de la poésie. Mais me direz-vous quelle est cette boîte sinon un livre qui peut contenir tout un univers enfantin et léger et comme l'auteur d'expliquer : 

« La boîte est la métaphore du livre : lorsqu'on l'ouvre, on y trouve de quoi regarder, s'interroger, jouer avec les illustrations, et de l'espace pour y glisser son imaginaire, s'y mettre soi. J'ai utilisé des couleurs essentiellement primaires pour les objets, lesquels sont répétés de page en page dans une situation différente, à l'image de l'enfant qui joue. J'ai choisi des mots simples, mais dont chacun est porteur de sens et d'évocations. Ceci afin d'aller à l'essentiel du livre, cet « objet » pas comme les autres. » 



          Le texte de Souvenirs de Papier est magnifique et émouvant, plein de mélancolie et de poésie autour de l'enfance, du grandir. C'est l'histoire d'un jeune narrateur qui un jour reçoit une feuille blanche et y dessine un ourson. Il y met tout son coeur. Comme tous les enfants, notre narrateur grandit. L'ours en peluche aussi, avec un peu de son coeur aussi... tous deux partis. 

Cet album évoque la fuite de l'enfance, la solitude aussi avec une certaine nostalgie, sensibilité qui nous rend tout chose et nous rappelle des souvenirs. La boîte à secrets, vous connaissez ? Lorsque enfant, on rangeait nos secrets, des papiers, des dessins, des mots, des lettres et que l'on referme tout. De temps en temps on y revient, l'air de rien. Puis peu à peu à force de cacher tous nos secrets, la boîte disparaît. Mais on oublie jamais nos personnages avec lesquels on aimait jouer, nos amis imaginaires dessinés, croqués à l'innocence. 

Avec justesse, tendresse et délicatesse, Baptistine Mesange évoque le passage du monde de l'enfance à celui de l'adulte et propose une réflexion psychologique, parfois triste de cet apprentissage nécessaire, forgé à coups de séparations symboliques. J'ai beaucoup aimé les illustrations très colorées et cette idée du patchwork, représentative de l'enfance : on crée, on joue, on s'amuse, on invente, on transforme au gré de ses idées et de son imaginaire. Un album original et unique.


Commentaires

semer sa p'tite graine!

Sous le feuillage | Design par Catherine Surr