Image

Image

Bienvenue

Sous le feuillage est un blog spécialisé en littérature de jeunesse né en avril 2008. Pour vous parler de mes coups de coeur, partager ma passion pour cette littérature si vivante et productive. Un blog à l'image de ma passion pour la littérature de jeunesse : simple, engagé, enthousiaste.
Pour découvrir, rêver, vibrer, s'évader et s'amuser...
Depuis 2014, en tant que maman, je vous parle de mes découvertes en matière de jeux, jouets, activités et loisirs créatifs que je partage avec mon fils.

Merci à vous et bonne visite...

L'école de la mort

1
Lilian Bathelot
Charlotte Bousquet
Martial Caroff
Béatrice Egémar

Gulf Stream éditeur
Collection Courants noirs
Paru en Août 2013
224 pages
14 euros

Roman ados à partir de 13 ans
Thèmes : Ecole, Mort, Nouvelles

Quatrième de couverture : Quoi de plus important que l’école ? Mais quoi de plus inquiétant aussi ? Lieu clos, territoire aux mille secrets, monde étrange et mystérieux… De tout temps l’école a abrité en ses murs histoires, légendes et mythes, rumeurs et rituels autour du savoir et de la culture, et accompagné la transmission de ceux-ci de règles intangibles et de règlements insidieux. Car l’école s’est donnée une mission : l’élévation.
Celle des esprits, celle des corps, celle des âmes bien sûr. Dans cet univers normatif, l’élève ou l’étudiant, s’il accepte les règles et consent à suivre l’enseignement qui lui est dispensé, recherche malgré tout la brèche dans le mur, la faille dans le système, l’espace de liberté où il pourra respirer. Si la mort est rarement au rendez-vous dans les institutions éducatives, elle représente somme toute le prix à payer pour cette liberté aux yeux d’un écrivain de littérature noire.
C’est dans cette brèche qu’il va s’engouffrer pour imaginer les pires aventures, traquer les turpitudes cachées. Quatre auteurs ont relevé le défi d’aller explorer les marges de l’école, ses cours, ses internats, ses cénacles. Leurs huit nouvelles sont autant de petits bijoux. De la préhistoire à la première moitié du XXe siècle, de l’Egypte à l’Amérique ou à l’Union soviétique, nombre de savoirs, de méthodes éducatives, d’établissements livrent ici les crimes et exactions qui se sont commis en leur nom.



           Une anthologie de 8 nouvelles dont le défi est d'exploiter les marges de l'école à travers plusieurs époques différentes (de la Préhistoire au XXeme siècle, de l'Egypte en passant par L'Union soviétique) et dans plusieurs contextes socio-culturels. Chaque nouvelle est donc mise en avant dans des lieux différents et aborde une époque historique et un thème autour de la connaissance, de la transmission du savoir :

- Le Maître des pierres de Martial Caroff
- Tatoo Cœur de Lilian Bathelot
- Meurtre à la maison de vie de Béatrice Egémar
- Agora game de Martial Caroff
- Les Demoiselles de Saint-Cyr, sages comme des anges de Béatrice Egémar
- Les Fantômes de Saint-James de Charlotte Bousquet
- L'Oeil du loup de Lilian Bathelot.
- Obsession de Charlotte Bousquet

Ces 8 nouvelles historiques et policières sont toutes plus surprenantes les unes que les autres et créent un suspense, du mystère autour du thème de l'éducation et de l'instruction. Car si l'école est le thème sous-jacent, les histoires évoquent surtout les méthodes éducatives, les formes d'enseignement et les lieux de l'instruction à savoir les pensionnats, écoles, cours, internats en se concentrant sur des personnages qui font l'école. Ce qui attire dans ce recueil c'est tout d'abord le titre intriguant et plein de suspense. L'école de la mort c'est tout un programme qui nous promet des moments de lecture palpitants et particulièrement étranges. De plus le thème de l'enseignement à travers l'Histoire est intéressant et original. Il est donc judicieux pour l'éditeur d'avoir choisi une veille de rentrée scolaire pour la publication. 

Les issues de ces nouvelles sont parfois tragiques, ironiques mais toujours très étonnantes et laissent le lecteur intrigué. L'école est ici synonyme d'obscurité, de vengeance, de noirceur voire même d'horreur digne de films d'épouvante (je pense à l'excellente nouvelle Les Fantômes de Saint James). On sait que tout n'y est pas rose et que les esprits (concurrence, compétition, échec) sournois, méchants et pervers y trouvent matière à tourmenter les autres. C'est le cas dans ces nouvelles un peu décalées et cruelles qui mettent en scène des personnages forts. Ce recueil de nouvelles noires capte l'attention et entretient le mystère par des plumes fluides, une recherche de qualité au niveau du vocabulaire qui est toujours riche et adapté à l'époque historique. A découvrir en cette rentrée scolaire !


Un grand merci à toute l'équipe de Gulf Stream.

Commentaires

semer sa p'tite graine!

Sous le feuillage | Design par Catherine Surr